Comment choisir son pétrin à spirale professionnel ?

Comment choisir son pétrin à spirale professionnel ?
Rate this post

Le pétrin est un matériel incontournable en boulangerie, en pizzeria et même dans d’autres métiers de la bouche. Le modèle à spirale permet un gain de temps conséquent sur la préparation de la pâte. Quelles sont les spécificités de cette machine, et laquelle choisir parmi la large gamme disponible sur le marché ?

Qu’est-ce qu’un pétrin a spirale, et quelle est son utilité ?

Également appelé machine à pétrin, le pétrin à spirale sert à fabriquer de la pâte de pain. Comme son nom l’indique, il comprend une spirale fixe ayant la forme d’un batteur et une cuve ou bol qui pivote lors du pétrissage. Une telle machine peut être préférable aux batteurs-mixers classiques, car il permet un mixage tout en douceur, ce qui se ressent sur la qualité de la pâte. Un pétrin à spirale peut être doté de différentes fonctionnalités, notamment des programmations qui rendent l’utilisation facile, même pour les utilisateurs expérimentés. Souvent, il est accompagné d’accessoires et de pièces supplémentaires pour le nettoyage.

Pour les artisans boulangers, le pétrin à spirale évite de trop se fatiguer, le pétrissage à la main étant chronophage et pénible. Il est donc indispensable pour les boulangers, les pâtissiers et les pizzaïolos qui doivent assurer un rythme de production soutenu. Le gain de temps qu’il permet peut être affecté à d’autres tâches, car de nos jours, les boulangeries et les pâtisseries proposent également des produits de snacking. On peut aussi trouver des déclinaisons de pétrins à spirale qui donnent la possibilité de réaliser de nombreuses préparations grâce aux divers accessoires proposés.

Quels critères de choix ?

Il faut impérativement tenir compte du volume de la pâte et du type de pain qu’on compte produire lors d’un choix de pétrin à spirale. Les plus petites cuves ont souvent une contenance de 10 l, et les plus grosses peuvent aller à 50 l, voire 70 l. À titre indicatif, une cuve de 15 l peut pétrir environ 10 kg de pâte, et une cuve de 40 l peut en mélanger 30 kg. Il en est de même pour les exigences de vitesse qui peuvent varier en fonction du ratio farine/liquide. La plupart du temps, un réglage de vitesses et d’autres fonctionnalités sont nécessaires. En cas de doute, le plus simple, c’est de faire le tour des fabricants et de poser directement des questions aux commerciaux.

Il est préférable d’opter un pétrin à spirale avec un bol amovible pour faciliter le nettoyage. Pour les grands modèles, un bol avec une fonction inclinaison est plus pratique, car il permet de transvaser la pâte dans la trémie. D’autres éléments doivent également être étudiés, entre autres la tension nécessaire, la nuisance sonore et la facilité de maintenance. La sécurité ne doit pas être négligée : un couvercle pour le bol est donc indispensable. Et pour le déplacement de la machine, il est recommandé si des accessoires comme des roulettes sont présents. La taille de la machine est aussi un critère de choix, car dans une boulangerie, chaque mètre carré doit être économisé.

Les commentaires sont clos.